Bursera Graveolens


Livre d'Or Amérique

N'hésitez pas à nous laisser un petit mot ! Merci

28-Jan-2010 23:05

La vie. Je me réjouis de mieux vous connaître vous et votre travail. Je connais le Palo Santo en Huile de massération et désire me procurer de l'huile essentielle pour la fabrication de ce produit à usage thérapeutiique. Pouvez-vous m'aider? Les Huiles essentielles sont ma vie et je travaille pourla vie.
Merci de votre aide et à bientôt.
(info. votre vidéo est trop rapide, dommage)
La vie.(c'est mon nom pseudonyme)

09-Feb-2010 22:11

Merci pour nous faire découvrir EL PALO SANTO, je suis péruvien du nord près de Trujillo. (herboriste)

13-Jun-2010 18:25

J'ai découvert palo santo par hasard. J'ai brûlé ces petits morceaux de bois comme necens et cela m'a beaucoup apaisé et m'aide à relativiser beaucoup de probleme

13-Jun-2010 18:27

est-ce possible de pouvoir acheter l'huile essentielle par votre entremise?

17-Oct-2011 17:37

El palo santo es una especie multiproposito, desarrollar plantaciones en américa, especialamente en Perú (500 mil Ha.), mejoramos las condiciones socio-economicas de las poblaciones rurales residentes cerca a su ecosistema de esta bendita y sagrada especie. (Miguel, Tumbes-Perú).

Licorne14-Nov-2011 08:30

Palo SantoMerci pour votre super reportage sur le Palo Santo que j'ai trouvé passionnant. Je viens de Suisse je travaille avec l'huile essentielle que je trouve vraiment "magique", je l'adore et je l'utilise avec respect à "petites doses" . J'espère que comme nous l'a dit notre distributeur, cette huile essentielle provient uniquement de branches et bouts de bois tombés de l'arbre. Respect pour soi, pour la vie et la planète. Bravo

Snowball22-Nov-2011 15:07

GraciasMerci pour ce super reportage qui, je trouve, couvre bien le sujet. On semble loin d'une solution pour l'exploitation modérée et viable pour cet arbre. Des cagettes en palo santo ... non mais je rêve :)

Presi27-Dec-2011 02:36

Maravilla vegetalComo residente de esta maravillosa región del norte peruano me siento orgulloso de tener en nuestro bosque xerofitico este mágico y enigmático árbol que es fuente de riqueza e inspiración para toda persona que comprende su función e importancia en el ecosistema que este habita. Por ello es fundamental sumar esfuerzos para recuperar y masificar esta especie con la finalidad de mejorar la calidad de vida de las comunidades ancestrales que se desarrollan junto al Palo Santo.
CRISTHIAN SALDARRIAGA SANCHEZ

dadou le jardinier03-Aug-2012 11:09

Marseille France/ PERUTrés beau voyage bravo, c'est vrai qu'on parle beaucoup plus de la forêt tropicale humide et cette forêt tropicale sèche tout aussi importante a aussi son rôle à jouer!
Merci de parler de la protection de nos forêt qui son notre première source de vie et notre vrai richesse,votre travail de communication permet d'en parler , il faut sensibiliser les populations!!!

Asso Passiflor27-Dec-2015 20:22

Peru...Après un voyage au Pérou dans le cadre d'un projet sur les plantes qui soignent et la distillation, je peux vous dire que le retour ne m'a pas laissé indifférente par rapport à ce lien à la nature et à notre Pachamama sacrée...
Merci pour vous avoir découvert, juste là....maintenant et de voir que nous sommes de plus en plus à vouloir œuvrer pour notre environnement ici ou ailleurs. Le plus important pour ma part et de transmettre les valeurs de ces plantes médicinales et prendre conscience de leurs énergies, leurs vibrations, de reprendre contact avec la vie.....tout simplement. Alexandra Diaz, conseillère en aromathérapie et olfactothérapie.

| Vous êtes ici : accueil >Plantes et Continents > Le Palo Santo au Pérou > Carnet de voyage 2008 > Motupe et Trujillo, 22 sept 2008

Motupe et Trujillo, 22 sept 2008

Aux premières heures du jour, direction Motupe, un des hauts lieux du trafic de Palo Santo, et surtout de l’industrie des cagettes de fruits, responsable en grande partie de la disparition du Palo Santo (son odeur parfume les fruits...).

Nous sommes tout d’abord montés à l’endroit de la Croix de Motupe, pour voir l’artisanat local. Admirant le paysage splendide, nous avons fait la connaissance d’Orlando Culqui Castillo, qui vendait de la résine de Palo Santo récupérée par la famille. Une nouveauté, on ne m’en avait pas encore parlé. La résine mâchée soigne les bronches et en compresse sur le visage, elle chasse les mauvais esprits qui causent des déformations du visage.
Une petite boîte d’allumette de résine coûtait 5 soles (1,25 €). J’en ai évidemment acheté, et j’y ai même goûté. J‘adore l’arbre, mâchouiller sa résine beaucoup moins ! Elle colle aux dents et le goût est tenace.
Retour au village où nous avons rencontré Pedro Huanca, un sculpteur de bois sacré qui avait en stock quelques statuettes de Saint Antoine. Elles étaient intéressantes car il fait un trou dans la base, avec un bouchon, pour mettre un bout de papier avec une prière à l’intérieur de la statue. Il ne savait pas que le Palo Santo était menacé...

Puis nous avons cherché les fameuses menuiseries où se fabriquent les cagettes. Malheureusement elles n’ont pas été difficiles à trouver ! Dans la première, ils avaient fini leur stock de Palo Santo quatre jours auparavant. La deuxième ne le travaillait pas car ils savaient que c’était interdit, mais ils nous ont indiqué plusieurs endroits où les trouver. En plein dans le cœur du problème !

Enfin, nous avons pris un bus pour Trujillo, où nous avions rendez-vous pour assister à un événement très spécial. Une des personnes de la famille éloignée de Jorge, Maria del Pilar, fumigène régulièrement sa maison au Palo Santo depuis un an, suite à un diagnostic de cancer. C’était fascinant d’y assister. Toute la famille participe : sa mère mène la récitation des prières, les sœurs suivent, et Maria brûle le Palo Santo pour purifier sa maison. Et toute la famille ressent profondément les effets bénéfiques du bois sacré. Maria trouve que l’atmosphère de la maison est apaisée, purifiée, et la santé de tous ses habitants est bien meilleure. Leur maison est un véritable sanctuaire religieux. Je n’ai jamais vu autant d’images pieuses et de représentations religieuses dans un même espace, même dans une église ! Ils avaient aussi un crâne venant d’une personne sacrifiée au temps des cultures anciennes péruviennes. Un crâne d’une femme jeune de 17 ans, qui fait partie de la famille, à qui l’on parle...

Encore une fois, quelle journée ! La fatigue accumulée au fil des jours l’emporte sur l’intérêt de l’étude, je ne tiens plus debout, je n’arrive plus à aligner trois mots... Une nuit de récupération m’attend.

(c) 2008 - tous droits réservés Plante & Planète
Plante & Planète est une association loi 1901 reconnue d'Intérêt Général