KL, 9 mars 2009

J’ai donc déménagé 200 mètres plus bas dans la même rue, en espérant que l’écosystème local soit plus clément pour moi !

J’ai ensuite pris le "Monorail", un des métros de KL, puis un taxi pour me rendre au Lycée Français. Petite particularité locale, chaque ligne de métro est exploitée par une société différente. Ce qui rend les changements assez longs…
Au Lycée Français, j’ai retrouvé les deux professeurs avec qui j’avais été en contact dans le but de faire un projet pédagogique, Elisabeth Vos et Bénédicte Spinewine, qui m’ont très bien accueillie. Je suis même restée l’après-midi suivre le cours des 6èmes, qui justement présentaient des planches d’herbiers qu’ils avaient réalisées sur les plantes malaisiennes. Je n’avais pas suivi un cours de SVT depuis… 17 ans tout de même ! J’ai adoré cette série d’exposés : c’était amusant de voir les élèves présenter leur planche et poser des questions. "Pourquoi tel fruit est-il sucré ?" "Tel arbre a-t-il plus de fruits ou de feuilles ?"
J’ai découvert au passage quelques plantes que je ne connaissais pas, et je me suis par contre abstenue pendant la dégustation du durian, ce fruit dont raffolent les asiatiques et qui fait fuir les autres.
Quand je vois l’intérêt que peut susciter la découverte d’une plante, je suis d’autant plus convaincue de l’importance de faire passer le message aux collégiens. Ils le recevront, et, peut-être, le transmettront-ils ?

décembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Infolettre