Lima, 26 sept 2008

Dernier jour. Dernières recherches, dernières courses, une dernière interview sous forme de bilan avec Jorge, et organisation de mon sac à dos. Je rapporte en France presque quatre kilos de Palo Santo (certifié ramassé mort par ma fournisseuse, je précise) sans compter les statuettes, un peu d’alcool médicinal amazonien, des tissus traditionnels, etc.

Je quitte le Pérou après trois semaines très intenses qui ont renforcé ma volonté de montrer cet arbre magnifique qu’est le Palo Santo, de promouvoir les actions de ceux qui le défendent, et à terme d’en engager quelques unes moi-même pour préserver une espèce fabuleuse qui manquerait à son écosystème, au monde végétal et aux humains s’il venait à disparaître.

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Infolettre