Libreville, 28 juin 2010

Ce matin, j'ai rencontré Sandra, du WCS (une grosse ONG environnementale très présente au Gabon), chef de projet dans le Haut Ogooué, qui était à Libreville pour une réunion et que je vais revoir prochainement. Une jeune femme très sympathique et qui mène des projets communautaires passionnants pour la protection des éléphants.

J'ai ensuite pris un chemin que je commence à bien connaître, celui de l'IPHAMETRA. Ils organisaient une conférence où un doctorant burkinabé présentait les premiers résultats de sa thèse. Je dois avouer que je n’y ai pas compris grand-chose ! Puis une étudiante présentait son projet de thèse sur la validation scientifique des remèdes traditionnels à base de plantes pour le traitement du diabète (qui touche de plus en plus les populations africaines). A la suite de quoi j'ai présenté le projet de l'association.

La journée s'est terminée par une rencontre intéressante avec Yann, un français habitant au Gabon et consultant en "management interculturel", et sa femme Marilou, une Gabonaise. Nous avons parlé nkumu, bwiti, différences culturelles, et j'ai pu admirer les colliers qu’ils créent et font fabriquer par des artisans locaux.

Dans deux jours, je pars pour le Haut Ogooué, la région du nkumu. Mon programme est bien chargé d'ici là, mais j'ai quand même hâte de partir au cœur du pays !

septembre 2020
L M M J V S D
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
282930  

Infolettre