Libreville, 23 juillet 2010

On me parlait depuis longtemps du marché ethnique d'Akébé, à Libreville, avec ses coupeuses et vendeuses de nkumu.
Il ne me reste que peu de temps avant le départ, alors j'ai décidé d'y consacrer la matinée. En fait c'est le transport qui a pris le plus de temps, parce qu'une fois sur place, j'étais un peu déçue. Il n'y avait que quelques étals, et effectivement des vendeuses de nkumu, mais je m'attendais à quelque chose de plus impressionnant. Elles étaient par contre tout à fait accueillantes et gentilles. Je leur ai demandé quelques feuilles pour compléter ma collection, et puis quelques renseignements qu'elles m'ont donnés, mais à part de dire qu'elles venaient du Haut Ogooué et que les feuilles venaient de Libreville, pas grand-chose à apprendre. Dommage. C'était tout de même bien d'y avoir été pour ne pas regretter par la suite !

L'après-midi, Desirey le photographe m'a encore fait faux bond. Cela fait plusieurs jours que je dois le voir, et notamment hier et aujourd'hui, et pendant que j'attends il fait trainer puis annule. J'espère qu'au final les photos seront bonnes parce que perdre des demi-journées pour rien à quelques jours du départ, c'est assez déplaisant. Mais c'est toujours l'Afrique, et jusqu'au dernier moment il faudra bien que je compose aussi avec ces aspects moins sympathiques de la culture locale.

décembre 2018
L M M J V S D
« Août    
 12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31  

Infolettre