Franceville, 11 juillet 2010

Normalement, en saison sèche, on ne voit ni le soleil ni la pluie. J'avais vu la pluie et ce matin j'ai vu le soleil ! Une belle journée pour partir avec Hubert, de l'entreprise Rougier, et sa femme, au village d'Onkoua, un village de l'ethnie Obamba, pour changer un peu des Bateke. Mais finalement, en ce qui concerne le nkumu, pas de différence. Mama Joséphine avait ramassé du nkumu sur le chemin en rentrant de sa plantation. Elle doit nourrir douze bouches, alors tout ce qui peut être trouvé est utile. Elle m'a confirmé qu'avant, le nkumu se trouvait près du village, mais là comme ça ne repousse plus, ils vont le chercher plus loin. J'espère que le témoignage sera audible à la caméra, parce qu'entre les pleurs d'une petite fille accrochée à sa jupe, et les discussions animées des hommes, ce n'était pas facile. Hubert jouait aussi de la harpe locale à proximité, ce qui faisait un fond sonore agréable mais peu propice à une interview ! L'ambiance était agréablement décontractée, une ambiance de village, qui fait du bien. Nous sommes rentrées au moment où le soleil se couchait...

Ambiance totalement différente le soir, puisque c'était pizza-football, pour la finale de la Coupe du Monde.

juin 2018
L M M J V S D
« Avr    
 123
45678910
11121314151617
18192021222324
252627282930  

Recevoir la newsletter